Faut-il optimiser son WAN ?

Written by Kaistos on 11 May 2011. Posted in Innovations IT

Définition :

Un réseau étendu (WAN = Wide Area Network) est un réseau informatique qui couvre une zone géographique relativement importante. Typiquement, un réseau WAN est composé de deux ou plusieurs réseaux locaux (LAN = Local Area Network).
Les ordinateurs connectés à un réseau étendu sont souvent reliés par des réseaux publics, tels que le système téléphonique. Ils peuvent également être reliés par des lignes louées ou des satellites.
Le plus grand WAN est aujourd’hui, Internet.

Optimiser le WAN a pour but de rapprocher l’utilisateur des ressources informatiques dont il a besoin.

L'optimisation WAN, également connu sous le nom d'accélération WAN, est un ensemble de technologies et de techniques utilisées pour maximiser l'efficacité du flux de données à travers un réseau étendu (WAN).
Dans une entreprise n’ayant pas son système d’informations sur place (succursales ou Datacenter), l'objectif de l'optimisation est d'augmenter la vitesse d'accès aux applications et informations critiques.

L'optimisation WAN est un élément important de la gestion de réseau, car il vous permet de hiérarchiser le trafic et garantir une certaine quantité de bande passante disponible pour les applications jugées importantes.
Des solutions d'optimisation WAN permettent à une entreprise de faire beaucoup plus que simplement optimiser la file d'attente des flux. Elles peuvent bloquer (en entrée et en sortie) de la circulation des flux indésirables et permettre à certains moments de donner la priorité à certains hôtes. Elles permettront d'optimiser le trafic réel et ainsi, fournir une latence plus faible et un débit plus élevé pour les applications les plus sensibles.

Parmi les technologie d'optimisation, il existe le VPN (Virtual Private Network) et le MPLS (Multiprotocol Label Switching):

  • Un réseau VPN est un réseau privé construit au sein d’une infrastructure informatique public, tel qu’Internet. Elles sont utilisées pour éviter les problèmes de livraison des paquets dans les environnements WAN partagé.
  • Le MPLS permet d'améliorer l'efficacité du routage, en particulier pour les grands réseaux.

Une solution d'optimisation WAN idéal aidera à gérer et accélérer le flux de données à travers un réseau étendu. Certaines des technologies spécifiques utilisées dans l'optimisation WAN comprend:

  • La compression, qui réduit la taille des données pour limiter l'utilisation de bande passante,
  • la hiérarchisation des données, des protocoles d'assainissement des données,
  • la déduplication à éliminer les transferts de données redondantes,
  • la mise en cache, tunnels VPN et d'autres technologies,
  • La régulation de trafic, dans lequel la circulation est la priorité et la bande passante est allouée en conséquence,
  • La mise en cache des données, dans laquelle des données fréquemment utilisées sont hébergées en local ou sur un serveur local pour un accès plus rapide,
  • La surveillance du réseau pour détecter le trafic non-essentiel,
  • La création et l'application des règles sur les téléchargements et l'utilisation d'Internet,
  • Le spoofing protocole, qui est une méthode de regroupement des protocoles «bavard».

Mise en pratique :

Beaucoup d'entreprises se tournent maintenant vers des produits d'optimisation pour améliorer les performances de leurs liens WAN, mais c’est celles qui utilisent des services de cloud computing qui en tireront un bénéfice plus important.
Une étude d'Aberdeen Group a constaté que les entreprises qui utilisent des techniques d'optimisation WAN bénéficieront de réduction de coûts. Dans le rapport, « Cloud Services Redefine the Need for WAN Optimization », le cabinet a déclaré que le coût moyen d'utilisation des services réseaux par employé dans un environnement de cloud computing est réduit de moitié par rapport à celui d'un employé sur site.
En outre, l'étude a montré que l'optimisation des applications est amplifiée quand elle est appliquée à des environnements cloud. Par exemple, le cabinet d'analyse a constaté que ces technologies de type accélération ou compression sur un système de VoIP (Voix sur IP, aussi connu sous le nom Téléphonie sur IP, technologie qui permet de router les conversations vocales sur Internet ou un réseau informatique) améliorent de 19% l'application en entreprise, mais de 30% lorsque l'entreprise utilise des services de cloud computing.
Avec les solutions d’optimisation WAN de nouvelle génération, les entreprises disposent de moyens appropriés pour accompagner leurs multiples projets informatiques et leur assurer toutes les chances de réussite. Parmi ces projets :



Plan de reprise sur d’activité.
Les entreprises veulent répliquer et sauvegarder leurs données sur des sites distants via leur réseau WAN. Cette approche fait migrer des volumes importants d’informations entre les centres de données, une opération de plus en plus complexe compte tenu des données toujours plus volumineuses et des  distances  toujours plus importantes  entre les sites. Ces entreprises sont souvent contraintes de limiter ce volume de données, devant être protégé par sauvegarde ou duplication et cette approche à bien évidemment un coût.

Avec une optimisation WAN dédiée aux centres de données, les entreprises migrent leurs données sur des distances plus importantes. Les flux de stockage peuvent être acheminés avec d’autres flux applicatifs via un seul WAN, et cette mutualisation génère des économies majeures en matière de bande passante, des économies estimées à jusqu’à 50% dans de nombreux cas. 



Consolidation des centres de données.
La réduction du nombre de centres de données d’une grande entreprise permet d’alléger les charges d’exploitation et les coûts des installations. Cependant, cette approche est susceptible de rallonger les distances entre les utilisateurs et l’information, ce qui finit par dégrader les performances applicatives et augmente les coûts et les temps de réponse.

Avec une optimisation WAN, les entreprises déploient leurs centres de données selon leurs véritables priorités métiers. Ces infrastructures deviennent opérationnelles plus rapidement et assurent une meilleure prise en charge des utilisateurs où qu’ils se trouvent. 



Virtualisation du poste de travail (VDI).
Les applications et postes de travail virtualisés sont particulièrement sensibles à la latence et aux pertes de paquets. Plus les utilisateurs sont éloignés géographiquement du centre de données, plus les performances VDI sont médiocres.

La généralisation des projets VDI pèse sur l’expérience utilisateurs. En premier lieu, parce que les utilisateurs sont connectés via différents types de WAN dont les niveaux de bande passante, de latence et de qualité ne sont pas uniformes. D’autre part, les centres de données doivent prendre en charge des postes de travail qui se connectent par milliers et en simultané, ce qui pose la question de l’évolutivité.
Pour réussir la virtualisation des applications et des postes de travail, les entreprises doivent donc optimiser leurs liens WAN en les rendant plus évolutifs et performants. De plus, les applications de virtualisation utilisent des protocoles différents, et une optimisation WAN dédiée aux centres de données est nécessaire pour assurer des performances VDI pérennes pour l’ensemble des scénarios de déploiement.


Cloud Computing. 
Quel que soit le type de services déployés, tous les projets du Cloud ont une chose en commun : les données sont centralisées et les utilisateurs disséminés. Cet état des lieux pèse sur le réseau, et rend le Cloud tributaire de la qualité, de la latence et de la bande passante, autant d’éléments qui impactent toutes les applications métiers. L’optimisation WAN dédiée aux centres de données devient essentielle pour tous les projets Cloud.

Avec une optimisation WAN, de gros volumes de données sont déplacés sur des distances importantes. De plus, les entreprises réalisent des économies puisqu’elles n’ont plus à augmenter la capacité de la bande passante de leur WAN. Un tel projet optimise l’évolutivité, les performances, la fiabilité des réseaux et des flux qui y transitent.
Ainsi, les acteurs spécialisés dans l’optimisation WAN dédiée aux centres de données, sont appelés à devenir des partenaires stratégiques pour assurer la réussite des multiples projets autour des centres de données : consolidation, reprise sur sinistre, centralisation des parcs serveurs ou encore virtualisation des postes de travail.


Conclusion :

En utilisant des dispositifs d'optimisation WAN, le temps de transaction des données entre les sites peuvent être amélioré.
L'optimisation du réseau peut réduire le coût de l'infrastructure sur des sites distants grâce à  :

  • des applications centralisées,
  • de serveurs, des sauvegarde, et des ressources de stockage dans un seul centre de données.

La productivité de l'entreprise et la continuité de l’activité sont accrues grâce à l'accélération des applications ainsi que la sauvegarde et la réplication des données à travers le réseau WAN. Les entreprises optent pour les solutions d'optimisation WAN afin de maintenir une qualité et un niveau de disponibilité élevés de leur réseau.

Alors, faut-il se pencher sur ces technologies ?
Les bénéfices peuvent être impressionnants, avec pour certains une multiplication par 10 ou 20 du trafic, à bande passante équivalente, et des temps d'accès divisés par 5 ou 10. Mais d’après Andy Rolfe, directeur de recherche à Gartner «Le bénéfice n'est ni prédictible ni calculable d'avance. Il faut essayer, installer les produits et mesurer les gains. Lesquels varient selon les types de liens et de flux ».
À terme, opérateurs et fournisseurs de services devraient s'emparer de ces technologies mais rien n'est fait, d'autant qu'en optimisant les flux WAN, les entreprises risquent d'acheter moins de bande passante…


« Ce texte est publié sous licence Creative Commons Paternité-Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported »

Trackback from your site.